Emolytics

Analyser les feedbacks de vos clients contribue à lutter contre le phénomène des fausses nouvelles et à mieux comprendre les émotions qui orientent leurs expériences.

Fake news, misinformation and propaganda

La montĂ©e en puissance des mĂ©dias sociaux facilite plus que jamais le partage d’idĂ©es, d’articles et d’images Ă  des millions de personnes. Ceci a des avantages Ă©vidents pour les entreprises agiles qui cherchent Ă  atteindre de nouvelles audiences. NĂ©anmoins, ces dernières annĂ©es ont Ă©galement vu une croissance des « fausses nouvelles » – des articles basĂ©s sur de fausses informations.

Les fausses nouvelles diffèrent de la « satire » en ce sens que cette dernière est dĂ©libĂ©rĂ©ment crĂ©Ă©e pour induire en erreur, mais elle est Ă©galement Ă©crite de manière Ă  permettre au lecteur de savoir que c’est faux et basĂ© sur l’ironie.

D’autre part, les fausses nouvelles sont souvent liĂ©es aux publications commerciales, organisations politiques ou encore aux sites Web qui utilisent une mauvaise information pour exploiter la population, en favorisant des histoires cachĂ©es ou des thĂ©ories du complot. De cette façon, les fausses nouvelles peuvent ĂŞtre considĂ©rĂ©es comme une sorte de propagande du 21ème siècle (bien que le concept ait vu le jour au 19ème siècle).

Alors que les fausses nouvelles prolifèrent en ligne sur des publications extrĂŞmes et marginales, il y a de plus en plus d’exemples qui touchent les mĂ©dias traditionnels.

Ainsi, les fausses nouvelles peuvent inclure :

  • Les articles dans lesquels les « nouvelles » prĂ©sentĂ©es ne sont pas basĂ©es sur des faits. Souvent, les faits essentiels ont Ă©tĂ© dĂ©formĂ©s, exagĂ©rĂ©s pour prĂ©senter un rapport trompeur ou biaisĂ©.
  • Les histoires basĂ©es sur des canulars qui sont prises au-delĂ  de ce qui pourrait ĂŞtre interprĂ©tĂ© comme une farce.
  • Les articles satiriques qui ont Ă©tĂ© confondus avec des articles fondĂ©s sur des faits et partagĂ©s comme vĂ©ritĂ©.

Les fausses nouvelles sont devenues grâce à la facilité du partage en ligne. Elles donnent à leur éditeur la capacité de contrôler le messager, en contournant les médias traditionnels qui étaient auparavant les gardiens de faits.

Les fausses nouvelles sollicitent les émotions des lecteurs en faisant appel à des événements ou des thèmes qui les affectent à un niveau individuel ou qui ont un impact local. Habituellement, elles sont fortement axées sur des histoires aux titres accrocheurs qui sont « faciles » à lire.

Capter l’attention et le partage sur les mĂ©dias sociaux en utilisant des sujets Ă©motifs et des images sont devenus plus important que de fournir des informations prĂ©cises qui peuvent ĂŞtre vĂ©rifiĂ©es.

 

Pourquoi 2016 Ă©tait « l’annĂ©e des fausses nouvelles » – et Ă  quel point ?

Ă€ plusieurs Ă©gards, 2016 Ă©tait « l’annĂ©e des fausses nouvelles » car le format exploitait le grand public Ă  grande Ă©chelle et avait un impact gĂ©opolitique.

En effet, des analysent montrent que les fausses nouvelles virales dĂ©passent les nouvelles « rĂ©elles » en termes d’audience. Les Ă©lections prĂ©sidentielles amĂ©ricaines de 2016 ont Ă©tĂ© un exemple et le rĂ©fĂ©rendum du Brexit au Royaume-Uni a Ă©galement vu une explosion de fausses nouvelles.

Une Ă©tude de Buzzfeed montre que lors de la campagne prĂ©sidentielle amĂ©ricaine, le top 20 des fausses nouvelles Ă©lectorales des sites Web frauduleux et des blogs partisans ont reçu 8 711 000 engagements sur Facebook (actions, rĂ©actions et commentaires). En revanche, les 20 articles d’Ă©lection les plus performants issus de sources d’informations publicitaires crĂ©dibles ont reçu 7 367 000 interactions. L’engagement avec de fausses nouvelles a Ă©tĂ© plus Ă©levĂ© – en leur donnant une lĂ©gitimitĂ© qui ne se justifiait pas.

Nous avons Ă©galement vu une explosion de fausses nouvelles, alors qu’il Ă©tait parfois difficile de dire le faux du vrai lors des Ă©lections prĂ©sidentielles françaises et britanniques de 2017.

Les militants politiques venant des deux côtés de l’Atlantique utilisaient de fausses nouvelles pour effrayer les électeurs, modifier les plannings et, finalement, influencer le résultat des élections démocratiques.

Les sondages traditionnels n’ont pas tenu compte de l’effet de ces fausses nouvelles, ni de la façon dont laquelle le public a Ă©tĂ© influencĂ© par les arguments Ă©motifs mis en avant. En consĂ©quence, les prĂ©visions Ă©lectorales et d’autres Ă©tudes de marchĂ© n’ont pas permis de prĂ©dire les rĂ©sultats des Ă©lections amĂ©ricaines et du Brexit. Toutefois l’analyse Ă©motionnelle rĂ©alisĂ©e avant le vote des États-Unis avait prĂ©dit la victoire de Trump.

 

Comment les fausses nouvelles alimentent les Ă©motions

Les ĂŞtres humains sont par nature irrationnels, et non rationnels. Les fausses nouvelles sont parfaitement placĂ©es afin d’exploiter ces pensĂ©es et ces sentiments. C’est pourquoi la mesure des Ă©motions doit ĂŞtre un indicateur clĂ© lors d’étude de marchĂ© sur les fausses nouvelles et la façon dont les gens prennent la dĂ©cision de lire, de croire et de partager l’information.

Les fausses nouvelles nourissent l’Ă©motion. Que ce soit en politique, en droits des animaux ou d’autres mouvements de protestation ou de campagne, les Ă©motions forment et modifient les opinions.

Certaines personnes croient en ce qu’elles veulent croire. Ce « biais de confirmation » signifie qu’ils sont rassurĂ©s lorsqu’ils lisent quelque chose qui frappe leurs pensĂ©es ou leurs Ă©motions mĂŞme si cela n’est pas basĂ© sur des faits.

De mĂŞme, nous avons tendance Ă  nous aligner sur les personnes qui partagent nos points de vues. C’est ce qu’on appelle le « biais implicite ». Donc, si vous croyez que l’homme n’a jamais marchĂ© sur la lune, il est probable que vous suivez les mĂŞmes pages de Facebook et Twitter que d’autres non-croyants. Cela signifie que les « fausses informations » partagĂ©es sur les pages concernant l’atterrissage sur la lune sont repartagĂ©s dans le vide sans aucune critique indĂ©pendante. Ainsi, « RĂ©pĂ©tez un mensonge assez souvent et il devient la vĂ©ritĂ©  » est la première règle de propagande. (C’Ă©tait une phrase inventĂ©e par le « Ministre de la propagande » d’Hitler, Joseph Goebbels, qui en a fait une forme d’art).

Avec de fausses nouvelles – comme pour le marketing digital en gĂ©nĂ©ral – l’objectif principal est d’avoir un contenu largement partagĂ© et « aimĂ© ». La contagion Ă©motionnelle est le processus par lequel une chose, qui a un sentiment d’attachement Ă©motionnel, est facilement partagĂ©e en masse. Plus l’attachement Ă©motionnel est important, plus il est probable que cela soit partagĂ©.

Une expĂ©rience de recherche controversĂ©e de Facebook a soulignĂ© avec clartĂ© l’Ă©lĂ©ment Ă©motif du partage en ligne. L’Ă©tude, publiĂ©e dans un journal acadĂ©mique, a permis de dĂ©terminer dans quelle mesure les personnes ont Ă©tĂ© exposĂ©es Ă  des Ă©motions nĂ©gatives et positives dans leurs flux de nouvelles Facebook. A ensuite Ă©tĂ© examinĂ©e la mesure dans laquelle les Ă©motions individuelles ont changĂ© en fonction de leur niveau d’exposition Ă©motionnelle.

Les rĂ©sultats ont mis en Ă©vidence l’impact de la contagion Ă©motionnelle et la facilitĂ© avec laquelle les Ă©tats Ă©motionnels peuvent ĂŞtre transfĂ©rĂ©s Ă  d’autres personnes via les mĂ©dias sociaux.

 

 

 

How fake news feeds off emotions

Pourquoi les fausses nouvelles peuvent ĂŞtre difficiles Ă  suivre

Les entreprises technologiques qui diffusent des nouvelles – comme Google et Facebook – travaillent sur des solutions comme CrossCheck pour aider Ă  vĂ©rifier les articles en ligne et minimiser l’impact des fausses nouvelles par des algorithmes.

La situation se rĂ©vèle compliquĂ©e quand on se rend compte de la facilitĂ© avec laquelle il est possible de prĂ©senter de fausses nouvelles en tant que nouvelles rĂ©elles. Au cours des Ă©lections françaises de fĂ©vrier 2017, Marion Marechal-Le Pen a partagĂ© une fausse nouvelle sur le candidat Ă  la prĂ©sidence Emmanuel Macron. La « nouvelle » semblait provenir d’un site d’information lĂ©gitime, LeSoir.be, mais le site Web qui publiait l’article avait effectivement copiĂ© le design et la mise en page de Le Soir et publiait sur une URL diffĂ©rente, LeSoir.info.

Comme les fausses nouvelles servent Ă  de multiples fins, il est difficile de les suivre. Souvent, cela permet de dĂ©tourner l’attention d’une question plus grave ou politiquement sensible – ce qui signifie que son efficacitĂ© ou son succès peuvent ĂŞtre difficiles Ă  Ă©valuer en termes rĂ©els. En outre, comme il sert Ă  modifier l’opinion et Ă  modifier les perceptions ou les points de vue, ces taux de rĂ©ussite peuvent ĂŞtre difficiles Ă  suivre. D’autres objectifs peuvent ĂŞtre purement commerciaux. Par exemple, la maximisation des paramètres ou le nombre de clics de site Web ou de partage de pages, ou encore la croissance des revenus publicitaires.

Les statistiques traditionnelles et les rapports d’analyse rendent donc difficile le suivit de l’impact des fausses informations. Cette culture « du piège Ă  clics » – lorsque le contenu est guidĂ© par des clics plutĂ´t que par l’engagement ou la qualitĂ© du public – pose des problèmes pour les entreprises qui souhaitent atteindre les clients en ligne. En effet, de fausses nouvelles captent gĂ©nĂ©ralement des publics qui ne sont pas essentiels Ă  votre entreprise. Cela peut ĂŞtre un problème particulier pour les annonceurs en ligne.

 

Comment Emolytics peut-il exploiter les Ă©motions des fausses nouvelles

Emolytics peut aider les entreprises à lutter contre des prévisions inexactes, en partie grâce à de fausses nouvelles.

En posant des questions spĂ©cifiques sur le moment et en sollicitant des feedbacks en temps reel de vos clients et des visiteurs sur votre site Web, il est possible de repĂ©rer les Ă©motions Ă©prouvĂ©es par les gens en relation avec l’Ă©volution du paysage mĂ©diatique et des fausses nouvelles. Cela peut Ă©galement aider Ă  identifier les Ă©motions qu’ils ont Ă©prouvĂ©es lorsqu’ils s’engagent avec vous et votre entreprise. Les sondages traditionnels de longue durĂ©e manquent de ce type dedonnĂ©es parce qu’ils ne parviennent pas Ă  capturer des rĂ©ponses prĂ©cises et ne se concentrent pas suffisamment sur les Ă©motions.

Étant donnĂ© que l’activitĂ© principale d’Emolytics est basĂ©e sur les Ă©motions, l’Emoscore peut identifier la valeur Ă©motionnelle que les gens attribuent Ă  votre marque, votre article de blog ou votre produit. Il peut optimiser et amĂ©liorer l’impact de l’Ă©motion sur votre marque et exploiter les mĂŞmes Ă©motions que les gens Ă©prouvent lorsqu’ils lisent ou partagent de fausses nouvelles. Analyser et Ă©couter les feedbacks des clients de cette façon peut vous aider Ă  mieux comprendre les Ă©motions de l’expĂ©rience client.

Emolytics peut être utilisé pour les clients de votre entreprise ainsi que pour les interactions avec les consommateurs, et peut également être utilisé sur le Web, les newsletters et les points de vente.

 

Démasquez les fausses nouvelles dès maintenant

DĂ©couvrez comment vous pouvez commencer Ă  utiliser Emolytics pour mieux comprendre le comportement de votre audience Ă  l’aide d’un ensemble de questions conçues pour dĂ©masquer les fausses nouvelles.

Entrez en contact avec Emolytics aujourd’hui pour savoir comment les experts numĂ©riques peuvent vous aider.

Find out how you can start using Emolytics to better understand audience behavior using a set of questions designed to get under the skin of fake news.

 

 

View Comments

There are currently no comments.

Next Post